"who is who" sur notre tour

Apprends-en plus sur les femmes passionnantes que nous visitons au cours de notre voyage. Chacune à sa manière a planté un jalon et a marqué l'histoire des femmes en Suisse.

 

"GRÜTLI DE LA FEMME", Unterbäch VS

avec Germaine Zenhäusern

 

 

 

 

   
 

Le 1er juillet, lors de notre visite à Unterbäch, nous rencontrerons Germaine Zenhäusern. Germaine est la fille de la première femme à avoir voté en Suisse: Katharina Zenhäusern (1919-2014). Le fait que ce soit précisément dans ce petit village valaisan que les femmes aient été les premières à voter est lié à Iris von Roten, l’auteure de «Frauen im Laufgitter» (livre qui n’a pas encore été traduit en français, mais dont le titre serait «Femmes en cage» ou «Femmes derrière les barreaux d’un parc pour enfant») et à son mari Peter.  

Unterbäch est également connu comme le «Grütli des Suissesses» car c'est ici qu'a eu lieu, en 1957, le premier vote auquel des femmes aient participé en Suisse. Le conseil municipal de l'époque avait décidé de laisser les femmes participer à une votation fédérale. Cette votation portait sur l'extension, aux femmes, de l’obligation de servir dans la protection civile. C'est ainsi que Katharina Zenhäusern est devenue la première femme suisse à placer un bulletin de vote dans une urne suisse. Son mari, le maire et député au Grand Conseil Paul Zenhäusern (1917-2002), et le conseiller national valaisan Peter von Roten (1916-1991) ont été les initiateurs de la participation des femmes. La ruée des médias a été énorme: les reporters du Spiegel et du New York Times couvraient l’événement, tout comme le Swiss Film Weekly dans son article du 8 mars 1957.   Sa fille aînée, Germaine, avait six ans en 1957 et se souvient bien de l’agitation dans les rues. «J'ai réalisé qu'il se passait quelque chose d'important et que ma mère était spéciale. Mais surtout, j'avais peur parce qu'il y avait beaucoup de bruit.»